Un nouveau châssis: la réalisation

Avant de débuter la réalisation proprement dite, nous préférions par mesure de prudence étudier toutes les éventualités. Nous nous y sommes donc pris en 2 étapes :

Réalisation d’un prototype en bois
Afin d’avoir les idées bien claires nous avons donc commencé par construire un « châssis » en bois pour mieux visualiser et perfectionner l’ensemble. Les cotes de ce châssis en bois ont été prises par rapport à la coque afin d’être le plus près possible de celle-ci. Nous avons réalisé à l’aide d’une scie a angle et une visseuse la partie avant du châssis. Ceci afin de nous permettre, à l’aide de notre pilote, Isabel, d’optimiser l’utilisation du peu d’espace disponible tout en gardant un certain « confort » pour la pilote. Une fois toutes ces observations faites nous pouvions nous lancer dans la fabrication finale du châssis en aluminium.

Réalisation du châssis à Technifutur

Une fois de plus, nous avons pu compter sur l’aide de notre partenaire Technifutur, et plus précisément de celle de Jean Luc Diefels et de son équipe de formateurs pour nous aider à réaliser le travail. Nous avons commencé par cintrer les longerons afin qu’ils aient exactement la forme voulue. Pour ce faire nous avons réalisé très précisément un gabarit en bois pour obliger les profilés à suivre la forme désirée. Une fois le gabarit terminé nous avons disqué, cintré et fixé les tubes suivant la forme du gabarit. Ensuite, avec l’aide d’un formateur en soudage, les profilés ont été assemblés par TIG. Une fois les deux longerons soudés nous les avons solidarisés en soudant une traverse provisoire afin que l’écart entre les deux tubes reste correct

Une fois les longerons assemblés venait le moment de nous occuper de la direction. Nous avons commencé par découper carrés et tubes, nous les avons percés, ébavurés et enfin taraudés afin de pouvoir y fixer les rotules. Une fois toutes ces opérations terminées nous les avons mis en place avec des serre joint et nous les avons soudés.

Voici une photo du châssis fini, mais pas entièrement car il manque la partie qui séparera le pilote du moteur. Celle-ci sera mise en place ultérieurement pour des raisons pratiques.

Encore tous nos remerciements à Mr Diefels et son équipe !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet article a été publié dans Partenariat, Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s