Adaptation de la carrosserie au châssis

Dans les deux articles précédents, nous vous parlions d’un nouveau châssis dont les buts principaux sont de réduire la hauteur du centre de gravité du proto, d’améliorer le rayon de braquage, mais également de diminuer la hauteur totale du véhicule.

En effet, le pilote étant positionné plus bas, la carrosserie peut également descendre. Tout bénéfice pour la surface frontale, et donc la trainée aérodynamique.

Afin d’éviter d’avoir à reconstruire une nouvelle coque à partir de zéro, nous avons, grâce à la CAO, pu valider l’idée de recouper les coques inférieures et supérieures pour gagner une bonne dizaine de centimètres en hauteur totale.

Voyez ci-dessous les simulations qui nous ont permis de déterminer la nouvelle ligne du joint entre partie supérieure et inférieure, mais également la comparaison entre la nouvelle version en rouge et l’ancienne, en gris.

Malheureusement, tout n’allait pas être aussi simple que de recouper les coques. En effet, en abaissant la coque supérieure, les roues avant entraient en interférence avec la carrosserie.

Nous avons donc réalisé une coque de test en polyester, que nous avons découpé pour mieux voir comment cela se passait du côté des roues.

Grosse modif en perspective, et donc grosse angoisse…

Suite au prochain numéro !

Cet article, publié dans Technique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s