Moteur: Revêtements et modifications du système de lubrification

Dans le cadre du cours de « Bureau d’étude » nous avons travaillé sur différentes solutions et adaptations à apporter au moteur pour le rendre plus fiable et économique en consommation de carburant.

Pour ce faire, nous avons travaillé sur deux points, la réalisation de revêtements sur certaines pièces et la transformation du système de lubrification.

Au niveau des revêtements, nous avons réalisé un revêtement en Téflon sur la jupe du piston ainsi qu’un revêtement céramique sur la tête du piston, la chambre de combustion de la culasse et les soupapes. Comme son nom l’indique le revêtement antifriction permet de diminuer le coefficient de frottement entre le cylindre et la jupe du piston. Le revêtement céramique permet lui de créer une barrière thermique empêchant les échanges de chaleur entre les pièces citées et la chaleur produite par la combustion du carburant. Grace à ces deux revêtements nous espérons améliorer le rendement du moteur et donc le rendre plus économe en carburant.

Nous avons décidé de réaliser nous même ces revêtements. Voici les différentes étapes du processus.

1° Sablage des parties à revêtir à l’aide d’une mini-sableuse (photo ci-dessous).

 

 

 

 

 

2° Nettoyage de la pièce à l’aide d’un dégraissant.

3° Application de la couche de revêtement désiré à l’aide d’un aérographe (Photo ci-dessous).

  La pièce est placée dans un four durant une période d’une heure à une température de 180°C.

Voici le résultat sur le piston : on distingue facilement les deux types de revêtement sur la jupe en gris foncé et sur la tête en gris clair.

En plus de ces différents revêtements, nous avons transformé le système de lubrification du moteur.

Lors d’essais nous avons remarqué la présence de bulles d’air à la sortie de la pompe à huile. La présence de ces bulles peut empêcher la bonne lubrification du moteur. Après plusieurs recherches, nous avons remarqué qu’en l’espace d’une quinzaine de secondes le niveau d’huile dans le carter tombe à zéro(!) et donc la pompe aspire de l’air, ce qui crée des bulles dans le système. Interdit d’augmenter le niveau d’huile, car l’huile rentrerait en contact avec le vilebrequin et donc diminuerait les performances du moteur. Nous avons donc choisi de réaliser un réservoir d’huile additionnel permettant d’augmenter la quantité d’huile. Ce projet sera réalisé par les étudiants de 2eme année

Toujours dans l’optique d’améliorer le rendement moteur, nous avons également isolé le carter d’allumage qui baignait dans l’huile ce qui occasionnait des pertes causées par le mouvement de pièces dans l’huile.

Voici une photo du carter avant la transformation: on y voit bien les roues dentées baignant dans l’huile.

Thibaut.

Cet article a été publié dans Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s