Avancement du système de mesures embarqué

Martial et Sébastien, étudiants en dernière année baccalauréat informatique industrielle et systèmes sont actuellement occupés à réaliser un système destiné à enregistrer des informations en provenance de différents capteurs et à les stocker.
Ils seront ensuite analysés sur un ordinateur à l’aide d’une application réalisée par leurs soins.
Tout ceci servant de base afin d’améliorer notre stratégie de course.

Pour ce faire, ils ont choisi d’utiliser un kit composé :
– D’un ensemble Fox Board G20 avec Netus G20 et Netus PS1
– D’un boitier en plastique
– D’un bloc secteur 5V
– D’une microSD 2Go
– D’un module d’interface avec port debug
– D’un lecteur de carte microSD
– D’un cable miniUSB
– D’une pile Lithium 3V/35 mAh
– D’une platine de prototypage

Le pack Fox Board G20 est un système embarqué de faible dimension pour un système d’exploitation Linux, architecturée autour d’un processeur ARM9 AT91SAM9G20 de 400 MHz d’Atmel.
La carte Fox Board G20 se compose d’une platine support avec étage de régulation multiple (2 X 3.3 V/ 1.8 V / 1V) sur laquelle est insérée un module CPU ( le Netus G20). Ce module intègre le processeur Arm9 ainsi que 64 Mb de RAM et 256 Kb de flash.
La carte de support dispose également de deux connecteurs d’alimentation 5V, d’un connecteur Ethernet 10/100, de deux port USB 2.0 host, d’un port client miniUsb, d’une pile pour la sauvegarde RTC, d’un bouton poussoir configurable, d’un port console debug et d’un emplacement pour un afficheur uOLED intelligents.
Elle dispose à ses extrémités de 40 trous permettant de recevoir deux connecteurs qui donnent accès a plusieurs type de signaux que nous utiliseront pour communiquer avec nos capteurs. Nous utiliseront principalement le bus I2C/SPI pour l’accéléromètre et 28 GPIO’s que nous utiliserons avec le capteur de vitesse et pour connecter diverses chose qui restent encore à déterminer. Ils utiliseront des LED d’affichage pour signaler l’état du system embarqué, des capteurs et du bon déroulement des prises de mesures.
La platine possède également de 4 convertisseur A/N, de 4 sortie PWM et 2 port série 3.3V.
Au dos se trouve un connecteur pour microSd qui servira de mémoire flash supplémentaire pour stocker le système d’exploitation (car le Netus G20 ne possède que de 256 Kb de flash). Au lancement, le bootloader de la platine se lance et charge le système d’exploitation se trouvant sur la carte microSd.
L’alimentation de notre système embarqué se fera par une batterie qui reste encore à déterminer. Elle sera choisie une fois les premiers tests du système complet réalisés, dans le but de spécifier sa consommation à pleine charge.

Cet article a été publié dans Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s