(S)HELL WEEK

The EcoMOTION 6, #12, a ethanol prototype racing for team EcoMOTION from Haute Ecole De La Province De Liege, Seraing, Belgium begins a run on the track during Make the Future London 2016 at Queen Elizabeth Olympic Park, Friday, July 1, 2016 in London, UK. (Dan Medhurst for Shell)

The EcoMOTION 6, #12, a ethanol prototype racing for team EcoMOTION from Haute Ecole De La Province De Liege, Seraing, Belgium begins a run on the track during Make the Future London 2016 at Queen Elizabeth Olympic Park, Friday, July 1, 2016 in London, UK. (Dan Medhurst for Shell)

Une fois de plus, le pétrolier avait mis les petits plats dans les grands à l’occasion du Shell Eco Marathon (SEM) 2016, organisé la dernière semaine de juillet. A Londres cette fois, sur le site du Queen Elizabeth Olympic Park qui avait accueilli les jeux olympiques de 2012.

img_1235_27490217673_o

Quoi de plus naturel finalement, le SEM c’est un peu les JO de la course à l’économie d’énergie ! Economie d’énergie mais pas pour les participants. Toutes ces équipes (plus de deux cents) qui préparent leurs machines dans les stands, qui s’appliquent sur la piste, c’est toujours impressionnant !

img_1512_28071004296_o

Si le cadre était plutôt grandiose, on peut difficilement dire la même chose de l’état de la piste. Bouches d’égout, joints de dilatation et casse vitesse mal camouflés, les protos et les pilotes ont bien souffert. Malgré les précautions de Sarah, nous revenons avec nos deux nouvelles roues avant voilées. Dommage car le tracé était intéressant. Très vallonné, il avait un petit air de montagnes russes, avec une grosse côte à gravir.

img_1463_28027601191_o

Elle en aura fait des dégâts cette côte ! Pas mal de prototypes un peu trop sous-motorisés ont eu du mal à la franchir. A nous également, elle a fait du mal. On verra cela plus tard, commençons par le commencement, le tant redouté contrôle technique.

img_1328_28070946986_o

« Safety First », c’est le leitmotiv des commissaires techniques. Nous nous en sommes bien tirés : pas de repêchage pour EcoMOTION6 qui est la 3eme équipe à avoir obtenu son visa. C’est important car le contrôle ouvre la porte des essais et donc à la possibilité de reconnaître le circuit, ajuster certaines choses sans perdre trop de temps. Le début d’une spirale positive quoi…

Cars race on the track during Make the Future London 2016 at the Queen Elizabeth Olympic Park, Saturday, July 2, 2016 in London, UK. (Dave Jensen for Shell)

Cars race on the track during Make the Future London 2016 at the Queen Elizabeth Olympic Park, Saturday, July 2, 2016 in London, UK. (Dave Jensen for Shell)

Pas mal de tours engrangés lors de nos essais donc. Sarah a bien pris ses marques et a pu élaborer une stratégie basée sur deux démarrages. Ce qui veut dire qu’une fois lancé, EcoMOTION6 roule grosso modo un peu plus d’un kilomètre en roue libre. Sa pilote, confortablement allongée sur le dos, se détend et admire le paysage. Dans son infinie bienveillance, notre gentil organisateur a disséminé quelques bosses et fosses pour la tenir éveillée. Safety First … 🙂

img_1922_27824841740_o

Bons essais, mais interrompus à deux reprises par le même problème. Quand tout va bien, Sarah gravit la côte grâce à un seul démarrage tout en bas. Mais parfois (notamment quand il a y beaucoup de trafic, voire des bouchons causés par des protos en perdition), Sarah devait en effectuer deux, voire trois, parfois plus. Et à deux reprises, son proto a refusé de redémarrer, le moteur ne prenait plus. Nous avons mis cela sur le compte d’une mise à la masse des capuchons de bougie via le capot isolant du moteur. Nous l’avons ôté, et le problème a semblé résolu. Grosse erreur : le problème réapparaîtra plus tard, au plus mauvais moment. Par malchance, l’enregistrement des données moteur n’a pas fonctionné quand ces problèmes sont survenus, difficile d’établir le bon diagnostic.

L1040623

Les essais terminés, il est temps de penser au premier run du vendredi : nous retravaillons le capot moteur pour éviter les fuites de courant, et par mesure de précaution, nous décidons de faire ce premier run avec de vieux pneus contenant du liquide anti-crevaison. Pas terrible pour la résistance au roulement, mais nous voulons avant tout valider ce run afin d’avoir une base de travail pour la suite. Ce que Sarah fait dès le lendemain : 1382 km/l, nous sommes en tête de la catégorie carburants alternatifs. Derrière nous, la sympathique équipe Espagnole UMH réussit 1331 km/l.

img_1838_27824808560_o

Il nous reste encore deux runs le samedi et un le dimanche. Nous changeons les pneus pour des neufs, sans liquide anti-crevaison cette fois, nous soignons les roulements, Sarah travaille la tactique, tout est prêt pour améliorer samedi.

img_1432_28027587561_o

Deuxième run : beaucoup de trafic sur la piste, ça bouchonne dans la montée, on réalise … 1380 km/ ! C’est encourageant car malgré ces problèmes, le kilométrage est quasi identique. Qu’à cela ne tienne, ce sera donc pour le run trois ? Non, problème de communication entre l’équipe et sa pilote, la tentative n’est pas validée. De toute manière elle a été pourrie par le trafic, et Sarah, qui a passé une très mauvaise nuit, est exténuée.

img_1851_28027654081_o

A la veille du dernier jour nous sommes toujours en tête mais sans avoir pu améliorer. Le lendemain, le problème des essais réapparaîtra. Et UMH en profitera pour nous filer sous le nez. L’enfer quoi 🙂

Ecomotion6 se classe donc deuxième du SEM 2016, catégorie carburants alternatifs. Une bonne confirmation, mais nous restons sur notre faim. Le proto a bien évolué depuis l’an dernier. Il a du potentiel, mais nous nous sommes fait surprendre par quelques maladies de jeunesse au niveau du moteur. On réglera cela pour la prochaine fois !

The EcoMOTION 6, #12, a ethanol prototype racing for team EcoMOTION from Haute Ecole De La Province De Liege, Seraing, Belgium on the track during Make the Future London 2016 at the Queen Elizabeth Olympic Park, Sunday, July 3, 2016 in London, UK. (Chris Ison for Shell)

The EcoMOTION 6, #12, a ethanol prototype racing for team EcoMOTION from Haute Ecole De La Province De Liege, Seraing, Belgium on the track during Make the Future London 2016 at the Queen Elizabeth Olympic Park, Sunday, July 3, 2016 in London, UK. (Chris Ison for Shell)

Un tout grand merci à tous ceux qui ont collaboré à cette bonne performance, partenaires, étudiants, profs… Et merci à Adrien pour les super photos et son implication!

 

L1040617

L’an prochain, le règlement technique devrait ouvrir certaines portes intéressantes. De beaux projets en perspective !

D’ici là, ne ratez pas l’émission « Tout s’explique » sur RTL-TVI le jeudi 13 octobre vers 19h45. L’équipe de Thomas Van Hamme, Loïc Verheyen, Arnaud Claes  et Guillaume Berg nous a suivi les trois derniers jours de la compétition pour terminer son reportage. Nous avons hâte de voir cela!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cet article a été publié dans Compétition, Compte rendu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s