Embrayage : on revoit tout !

Les versions précédentes de nos embrayages ne rencontraient pas nos attentes. Tout d’abord il « prenait » relativement tard, ce qui ne nous permettait pas d’allonger le rapport de transmission autant que nous l’aurions souhaité. Il offrait peu de possibilités de réglages, et ceux-ci nécessitaient un démontage complet.

Des tentatives avaient bien été faites l’an dernier pour descendre la vitesse de synchronisation, mais elles amenaient d’autres problèmes, notamment d’importantes vibrations.

Après avoir réalisé toute une batterie de tests, nous avons décidé de repartir de zéro, en commençant par une étude analytique complète du mécanisme.

Beaucoup de paramètres interviennent dans le mécanisme d’un embrayage centrifuge : masses des patins bien entendu, mais également position de leur centre de gravité, position des garnitures, angle couvert par ces garnitures, bras de leviers, ressorts de rappel, etc. il était nécessaire de tout d’abord établir un modèle mathématique du mécanisme afin de le dimensionner selon nos besoins.

Sur ces bases nous avons élaboré une nouvelle version pour EcoMOTION6. Celle-ci, comme les précédentes, fonctionne sur le principe de la force centrifuge et d’un système de ressorts qui permettent de régler la vitesse de synchronisme des patins avec la cloche. L’objectif en diminuant cette vitesse est de laisser frotter les patins moins longtemps et donc d’économiser de l’énergie.

Tout cela nous a conduits à augmenter la masse des patins, bien entendu, mais également à optimiser toutes les positions, bras de leviers, etc…. Pour faciliter le réglage, nous sommes passés à un modèle à deux patins (plutôt que trois précédemment), ce qui nous donnait plus de liberté pour loger les ressorts et leurs tendeurs.

Une fois le modèle établi, la réalisation a pu commencer.

Sarah s’est chargée de l’usinage de la cloche

Les patins et leur support ont été découpés par jet d’eau par Fabien Cadet, de www.joalardesign.be .

Certaines finitions ont été réalisées à l’école Polytechnique de Herstal.

D’autres par Guillaume Ruwet, de www.ruwetmechanics.com.

Un grand merci à tous ceux qui ont collaboré à cette réalisation, ainsi qu’à Frédéric Weber pour le coaching usinages !

Sarah et Guillaume

Cet article a été publié dans Partenariat, Technique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s